Née en Belgique, Aurélie Franck a fait en parallèle ses études de mise en scène (INSAS) et de chant classique à Bruxelles. Elle fait ses débuts à l’Académie d’Ambronay dans une production dirigée par Hervé Niquet et sur la scène de l’Opéra de Wallonie en 2007 ainsi qu’au sein de l’Opéra studio de Gand où elle interprète entre autres Mélisande dans une mise en scène de Vincent Boussard. Ce sera ensuite Flore dans Céphale et Procris de Grétry à l’Opéra de Versailles sous la direction de Guy Van Waas (œuvre enregistrée sous le label Ricercar), Nérine dans La Provençale à l’Opéra-Comique de Paris en avril 2010 avec la troupe des Menus Plaisirs du Roy. 

Détentrice de plusieurs prix et récompenses comme le "Prix extraordinaire dédié à un jeune chanteur" décerné par Juan Oncina au concours Viñas, la Bourse du fonds Wernaers ainsi que la Bourse de la société Yamaha, la Bourse du Patrimoine et la Bourse de la Fondation belge de la Vocation 2010, Aurélie Franck a participé à diverses masterclasses avec entre autres Olga Pasichnyk, Eytan Pessen, Matthias Rexroth, Prof. Gerd Uecker, Dr Emilio Pons, Nathalie Stutzmann, Peter Kooij, Michel Verschaeve, Vincent Dumestre, Claire Lefilliâtre, Philippe Boesmans, David Jones, Graham Johnson et Christoph Prégardien.

 

Sa rencontre avec le compositeur belge Claude Ledoux au cours de ses études a été déterminante et lui a donné l'occasion de créer deux œuvres vocales de ce dernier : la Passio secundum Lucam exécutée en 2008 à la Cathédrale de Bruxelles et les Notizen-Fragmente aux côtés de l’organiste Cindy Castillo, au Kitara Concert Hall (Japon), lors de l'édition 2012 du festival Ars Musica ainsi qu’au Stavanger Konserthus en 2016. Leur cd "Fragments" comportant également des œuvres de Jean-Pierre Deleuze a remporté l'Octave de la Musique 2015 dans la catégorie "Musique contemporaine".

En tant que musicienne contemporaine, Aurélie a participé à la création de l'opéra Paulus de Thomas Jennefelt dans une coproduction avec le Deutsches Theater de Berlin en septembre 2011, on a pu également la voir dans Kopernikus (Claude Vivier) à l’opéra d’Amsterdam et dans la Grand Pianola Music de John Adams avec l'ensemble Asko/Schoenberg dirigé par Reinbert de Leeuw au Concertgebouw Amsterdam en 2014. Elle a en outre participé à une tournée avec le Kammerensemble Neue Musik et Vocalconsort Berlin dans une production de The Photographer de Philip Glass et a créé la partie Mezzo 1 des Lamentations de James Wood à Berlin puis au Festival de Musique sacrée de Cuenca. 

Plus récemment, on a pu entendre la mezzosoprano dans la création du rôle de Mondfrau 1 de l’opéra d’Andrew Norman « Zum Mond und zurück » à la Philharmonie de Berlin sous la direction de Sir Simon Rattle ainsi qu’au Konzerthaus de Berlin  avec l’ensemble United Berlin sous la direction de Vladimir Jurowski dans un programme consacré à Claude Vivier.

En Janvier 2019, la mezzosoprano participera à une création mondiale au Staatsoper de Berlin (Violetter Schnee, Beat Furrer)

 

Dans les oeuvres de répertoire, Aurélie aborde de préférence les rôles travestis, Nerone (L'Incoronazione di Poppea) au Festival de Rheinsberg en 2011 ou par exemple Ramiro (La Finta giardiniera) au Bode-Museum de Berlin en 2016.

D’autres beaux moments de sa carrière incluent le rôle de 1st Witch dans Dido & Aeneas lors des Innsbrucker Fetswochen der Alten Musik sous la direction de Piers Maxim dans une mise en scène de Laurence Dale, le mezzo solo du Requiem de Duruflé au Konzerthaus de Berlin en 2016 et la partie alto solo de la cantate BWV 105 en Septembre 2014 sous la baguette d'Iván Fischer à la Philharmonie de Berlin.

Aurélie travaille avec Lautten Compagney où elle a d’abord interprété le rôle de Penelope dans une adaptation de Odysseus de Monteverdi. En Décembre 2016 elle a également chanté l'alto solo du Weihnachtsoratorium de Bach avec le même ensemble dirigé par Wolfgang Katschner etle rôle d'Euterpe dans une mise en scène de Sigrid T’Hooft (Parnasso in Festa) aux Händel Festspiele de Halle en Mai 2018.

 

Parallèlement à son activité de soliste, Aurélie collabore régulièrement au sein d’ensembles de haut niveau tels que le RIAS Kammerchor Berlin (2011-2013), Collegium Vocale Gent (2009-2015), Vocalconsort Berlin, Chorwerkruhr, Balthasar-Neumann Ensemble, CAV&MA et a eu l'occasion de se produire sous la baguette, entre autres, de René Jacobs, Leonardo García Alarcón, Philippe Herreweghe, Kaspars Putniņš, Rinaldo Alessandrini, Andrea Marcon, Yannick Nézet-Séguin, Ottavio Dantone, Kristjan Järvi… et de travailler avec des metteurs en scène tels que Barrie Kosky, Calixto Bieito ou Peter Sellars.